« Nous ne pouvons plus accepter des syndicats qui se comportent comme des partis politiques.

On ne peut plus accepter des mosquées où on vient défendre des idées qui sont le contraire de la République.

On ne peut plus accepter une école où l'on ne respecte plus rien et où il n'y a plus d'autorité.

On ne peut plus accepter que des lycéens manipulés puissent manifester contre une loi dans laquelle il n'ya rien.

Nous ne pouvons pas accepter que des gens qui n'ont rien dans le cerveau viennent sur la place de la République donner des leçons à la démocratie française.

Nous ne pouvons plus accepter que des étrangers en situation irrégulière puissent occuper des établissements publics et des églises.

Nous ne pouvons plus accepter que l'on conteste l'idée que la France a des racines et a le droit à son identité ».

 

"Notre devoir c'est de rester unis parce que desunis on ne peut rien !"

  "Je suis Président de la famille. Si je devais, comme tout le monde chaque matin un nouveau candidat, moi même ajouter maintenant mon nom à la longue liste, qu'en deviendrait il de l'unité de notre famille politique ?"

"Les primaires, c'est le 9 septembre pour le dépôt des candidatures ; c'est le 29 septembre pour les parrainages ; le 29 novembre pour votre décision."

Croyez moi, je n'ai pas l'habitude d'être en retard."

"...un calendrier que nous n'avons pas à précipiter parce que notre unique priorité, ce doit être la France."

"Mes chers amis, je sens monter l'attente, je n'ai rien perdu de ma passion ni de mon énergie."

"Nous gagnerons sur nos idées."

"Tout dire avant, pour tout faire après."

"Ensemble, nous avons un an pour lever l'immense armée de tous ceux qui vont préparer l'alternance."

Nicolas Sarkozy