Pierre Bédier, président du conseil départemental des Yvelines :

« Pour diriger la France, il faut quelqu’un avec la passion chevillée au corps. Nicolas Sarkozy a une qualité immense, c’est un militant. La France ne peut pas se permettre cinq ans de médiocrité supplémentaires. Il faut du talent et de l’énergie. »

...

David Douillet, député de la 12e circonscription des Yvelines :

«  Il a une grande détermination et un réel amour de la France. Il est capable de se remettre en question et de prendre à nouveau tous les risques. Depuis son retour, il a su remettre tout le monde autour de la table. Il a la conviction de pouvoir donner beaucoup au pays. »

Jean-François Peumery, maire de Rocquencourt (LR) :

« Dans les circonstances actuelles, il faut un homme de tempérament, de caractère, avec un esprit de décision. Face au terrorisme, il faut quelqu’un de solide qui a du courage pour répondre à la menace. Surtout, il a déjà été aux manettes et il connaît bien la situation. »

Pierre Lequiller, député de la 4e circonscription des Yvelines :

« J’ai parrainé Nicolas Sarkozy parce que je pense que jamais la France et l’Europe n’ont connu une situation si complexe avec un climat de multicrises (chômage, emploi, croissance, Brexit, sécurité…) Nicolas Sarkozy a l’énergie, l’expérience et le dynamisme pour relever le pays. »

Alain Gournac, sénateur du Pecq (LR) :

«  Comme de très nombreux Français, je souhaite que notre pays soit réformé en profondeur. Les forces qui nous menacent nous font un devoir de choisir sans état d’âme l’homme capable, demain, de faire face. Aucun autre candidat n’a une expérience aussi large et aussi solide que la sienne (…) »

Hugues Ribault, maire d’Andrésy (LR) :

« J’ai toujours cru en Nicolas Sarkozy. C’est quelqu’un qui possède à la fois la carrure, l’expérience et la force pour rassembler. Je sais qu’il fera ce qu’il dit. Quand il était président, la France était reconnue à l’étranger. Je suis sûr qu’avec lui, il n’y aurait pas eu le Brexit. »