26 septembre   2016           

Le chômage pour le mois d’août est repartit fortement à la hausse, avec +50.200 demandeurs d’emplois de catégorie A (+1,4%) et +1,4% pour les catégories A, B, C. La catégorie D, à elle seule, augmente de +5,3% sur un mois, +10,5% sur trois mois et +13,4% sur un an.

 

Nous ne pouvons qu’assister à une nouvelle dégradation du marché de l’emploi alors même que l’emploi et la lutte contre le chômage restent la première priorité des Français. Les Républicains l’avaient prévu, c’est devenu la réalité : les pseudos réformes de François Hollande et de son Gouvernement ne portent aucunement leurs fruits.

 

Seul le plan des 500.000 formations supplémentaires fonctionne, ce qui explique que la catégorie D explose de 13,4% sur un an, tout comme les sorties des catégories A, B, C pour raison d’entrée en stage (+44,8% sur trois mois). Malgré ce tour de passe-passe statistique de la part de la gauche au pouvoir, le chômage continue hélas son inexorable progression.

 

Comme à chaque augmentation mensuelle, la Ministre du Travail se trouve des excuses et demande à ce que l’on regarde la tendance. La tendance du quinquennat est claire : c’est le quinquennat de tous les records en matière de chômage. L’UNEDIC, connu pour l’exactitude de ses prévisions, annonce une augmentation du chômage en 2017. Que fait le Gouvernement ?

 

Les Républicains regrettent que toutes les propositions qu’ils ont faites durant ces dernières années n’aient pas été prises en compte et s’engagent à libérer les forces créatrices d’emploi dans notre pays en 2017.

 

Gérard CHERPION

Député des Vosges

Secrétaire national en charge du Travail et de l’Emploi