04 mars 2012

Réaction aux discours de Sarkozy et Hollande

   Jean-Marie Bockel, samedi 3 mars... La quasi simultanéité des discours, cet après-midi, de François Hollande et Nicolas Sarkozy, a permis aux Français de bien mesurer le choix qu'ils auront à faire dans 50 jours. Le débat présidentiel a retrouvé le niveau que peuvent attendre les citoyens après les provocations de Bayonne et les amalgames douteux de Nancy. Nicolas Sarkozy s'est adressé aux Français très directement sans fioritures et sans détours. Il a abordé les vraies questions que se posent les Français... [Lire la suite]
Posté par marcdhere à 09:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 janvier 2012

Jean-Marie Bockel soutient Sarkozy

  J'ai eu, il y a quelques mois, des  divergences  avec Jean-Marie Bockel, notamment parceque je pensais distinguer de sa part  un manque de soutien à Nicolas Sarkozy...La lettre qu'il adresse aujourd'hui aux militants et sympathisans de La Gauche Moderne, lève toute ambigüité, et je me réjouis du soutien clair qu'il apporte à Nicolas Sarkozy, pour qui il votera, dès le premier tour. Je suis heureux de la publier ci-dessous. Chers amis, Nous avons créé La Gauche Moderne en 2007 comme un... [Lire la suite]
Posté par marcdhere à 20:02 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 octobre 2011

Bockel candidat ?

  Un nouveau communiqué du Cercle des Libertés Egales Bockel candidat ? Le Cercle des Libertés Egales, qui n’avait jamais vraiment cru à la candidature de Jean-Louis Borloo à la présidentielle, et, en tous cas, s’y était toujours opposé, enregistre avec satisfaction le renoncement de celui-ci, qui est une marque de sagesse et de lucidité. Cette décision devrait entraîner pour La Gauche Moderne une réflexion sur l’opportunité de poursuivre  son « aventure » au sein de l’Alliance, cette tentative de... [Lire la suite]
20 septembre 2011

Appel aux responsables de La Gauche Moderne

  Par Gérard Pancrazi Peut être que La Gauche Moderne ne s’est pas sentie suffisamment forte pour s’engager, dans la construction d’une gauche moderne qui comprendrait aussi bien des séguinistes comme Henri GUAINO et des socialistes comme Manuel VALLS. Projet ambitieux et difficile, qui ne pourrait se faire que sous la forme d’un club de réflexion dont on sait bien qu’il a peu de chance d’être concrétisé un jour dans un parti. Dans un système binaire comme celui dans lequel nous nous trouvons depuis 1958, il est en effet... [Lire la suite]